Des ressources utiles pour passer en mode télétravail

Des ressources utiles pour passer en mode télétravail

Des ressources utiles pour passer en mode télétravail

Des ressources utiles pour passer en mode télétravail

En tant qu’agence web marketing, le télé-travail est une façon de travailler habituelle. Les outils collaboratifs que nous utilisons au quotidien avec nos équipes pour mieux nous organiser ont été très utiles pour aider nos clients à faire face aux changements soudains que nous vivons.

Les 6 astuces pour télé-travailler avec efficacité

Cet article issu du blog de Trello, outil collaboratif de gestion de projet en ligne, est une très bonne source d’information pour celles et ceux qui souhaitent mettre en place le télétravail dans leur entreprise.

Aménagez chez vous un espace dédié au télétravail

Pour pouvoir travailler efficacement chez soi, il est indispensable d’aménager un vrai espace de travail dédié ! Cela aide la mise en situation, la concentration et donc l’efficacité du travail réalisé. L’auteure Jessica Webb interroge des salariés sur leur façon d’aménager leur espace de travail à la maison et leurs habitudes dans cet article. Une bonne source d’inspiration si vous découvrez le travail à distance !

15 outils pour vous faciliter le télé-travail

Cet article du Blog Du Modérateur recense quinze outils efficaces pour faire face à la mise en place du télétravail au sein de votre entreprise. Chez Ginseng Web, nous disons un grand “OUI” à Trello, 3CX, Google Drive ou encore Mural pour garder de l’agilité dans nos projets à distance, que ce soit entre membres de la team ou avec nos clients !

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez être contacté pour un expert ?

Mon site est “non sécurisé”, que faire ?

HTTPS - Votre site est-il sécurisé ?

Mon site est “non sécurisé”, que faire ?

HTTPS - Votre site est-il sécurisé ?

Votre navigateur vous indique de manière inquiétante que vous êtes sur un site “non sécurisé” ? Pas de panique ! Vous ne vous êtes pas fait pirater mais la tendance vers un web plus sûr pousse les acteurs de l’Internet à promouvoir les sites dotés d’un certificat SSL.

Internet plus sûr !

La tendance actuelle est lancée : MAKE WEB SAFER AGAIN !

Dans un article du mois de septembre 2016 intitulé “Moving towards a more secure web“, Google annonçait une mise à jour prochaine de son navigateur Chrome qui indiquerait toutes les pages collectant des données et ne disposant pas d’un certificat SSL (et n’utilisant donc pas le protocole HTTPS) comme “non sécurisé”. Le but étant de permettre aux utilisateurs de naviguer en toute sécurité. La mise à jour a depuis eu lieu, tout comme sur Mozilla Firefox, et vous pouvez maintenant apercevoir ce type de messages :

SITE-NON-SÉCURISÉ

Ce message indique un état de fait : votre site ne dispose pas d’un certificat SSL et n’est pas accessible en HTTPS.

Pourquoi un tel message ?

Tous les navigateurs sensibilisent les visiteurs. Car bien que ce message n’est aucun impact sur votre site, vos visiteurs risquent de s’interroger et rendre votre site “sécurisé” peut être un moyen de réassurance supplémentaire, surtout si vous vendez en ligne.

Que signifie exactement un “site sécurisé” ?

Lorsque vous souhaitez accéder à une page internet, vous passez par un protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol). En clair, votre ordinateur doit demander l’autorisation au serveur hébergeant le site que vous visitez.

Lorsque vous utilisez un protocole HTTPS, la mécanique est identique à celle du HTTP à la seule différence que la communication entre votre ordinateur et le serveur du site visité est cryptée. Les données ne transitent donc pas “en clair”, ce qui évite tout risque d’écoute des données transmises par un pirate. Le risque en HTTP est qu’un hacker pourrait intercepter par exemple un mot de passe envoyé pour se connecter à votre place à votre compte.

Afin de sécuriser la connexion entre l’ordinateur de vos visiteurs et votre serveur, votre site Internet doit disposer d’un certificat SSL. Il s’agit d’un fichier disposant d’une clé de cryptage, d’une période de validité et de données d’identification de votre site. En présence d’un tel certificat sur votre site, un tunnel sécurisé est établi et votre site peut dialoguer avec ses visiteurs en toute tranquillité. En plus d’établir cette connexion, cela prouvera également au navigateur du visiteur que votre site est bien authentique.

Dois-je passer mon site en https ?

OUI, sans hésitation ! Tous les services en ligne utilisent maintenant ce protocole et les internautes commencent à y être sensibles. Autant dire que la récente mise à jour des navigateurs Chrome et Firefox va accentuer cette tendance en faisant passer des sites non dotés d’un certificat SSL pour “moins sûrs”. 

Ceci étant dit, inutile de paniquer à la fin de la lecture de cette page ! Certes, c’est une réalité à ne pas négliger, surtout pour les sites e-commerces, mais n’hésitez pas à contacter votre agence web Ginseng Web. Notre équipe se tient à votre disposition pour vous accompagner dans cette transition !

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez être contacté pour un expert ?

Tendances de la publicité digitale 2020

Les tendances de la publicité digitale pour 2020

Tendances de la publicité digitale 2020

Les tendances de la publicité digitale pour 2020

Les indétrônables

Sans surprise, Google et Facebook restent incontournables dans n’importe quelles campagnes publicitaires, que vous soyez sur des actions orientées performance ou branding.

Aujourd’hui les 2 acteurs captent 75 %* des investissements publicitaires digitaux de l’hexagone. (*Source : emarketers)

Et pour cause, leurs solutions publicitaires Google Ads et Facebook Ads sont efficaces et particulièrement bien étudiées pour un usage sur mobile, parfait pour satisfaire nos envies de consommation et de shopping.

À ces deux géant, l’outsider Amazon constate une croissance très forte de ses revenus publicitaires. Son chiffre d’affaire au 2eme trimestre 2019 était estimé à 3 milliards de dollars, et le cabinet Juniper estime qu’à horizon 2023, Amazon représentera déjà 8 % du CA publicitaire mondial.

L’éco-système publicitaire très fermé Linkedin prend lui aussi de l’ampleur, avec sa data propres tandis que d’autres perdent de leur importance au yeux des annonceurs, comme Twitter. 2020 est l’année où il faut surveiller TikTok, dont la percée chez les plus jeunes générations est phénoménale.

La vidéo

Un constat fort : tout le monde regarde des vidéos ! Avant d’aller au travail, pendant le trajet, aux pauses, en rentrant le soir et avant de se coucher !

La vidéo représentera plus de 82% du trafic mondial en 2021 (contre 63% en 2016) *Source Cisco Visual Networking Index: Forecast and Methodology.

Ce format est donc à privilégier pour vos publicités digitales. D’autant plus que la vidéo est favorisée : par exemple sur Facebook, le coût d’achat en vidéo (facturé au CPM) est moins cher qu’en image !

Et qui dit vidéos dit Youtube, mais pas que. Les internautes sont de plus en plus nombreux à regarder/privilégier la vidéo sur Instagram que la photo. Sans compter les stories. Ce qui explique notamment la percée fulgurante de la plateforme TikTok qui ne propose que de la vidéo, consommable facilement avec une belle dose de créativité.

La recherche vocale

Voilà une technologie qui fait de plus en plus parler d’elle, mais les applications purement publicitaires sont encore limitées.

Nous sommes encore Nous sommes plus ici dans l’ère de l’assistant personnel. Les annonceurs qui se démarqueront seront donc ceux qui apporteront un vrai service utile en plus sur les enceintes connectées. Il s’agit donc d’une tendance à surveiller de très près.

La révolution 5G

L’éco-conception touchera-t-elle aussi la publicité ? L’arrivée de la 5G ouvre les portes de la créativité, de data exploitées. Mais à l’heure où l’on parle d’interface éco-responsable, la publicité suivra-t-elle ce modèle ? À suivre.

SITE-NON-SÉCURISÉ

Ce message indique un état de fait : votre site ne dispose pas d’un certificat SSL et n’est pas accessible en HTTPS.

Pourquoi un tel message ?

Tous les navigateurs sensibilisent les visiteurs. Car bien que ce message n’est aucun impact sur votre site, vos visiteurs risquent de s’interroger et rendre votre site “sécurisé” peut être un moyen de réassurance supplémentaire, surtout si vous vendez en ligne.

Que signifie exactement un “site sécurisé” ?

Lorsque vous souhaitez accéder à une page internet, vous passez par un protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol). En clair, votre ordinateur doit demander l’autorisation au serveur hébergeant le site que vous visitez.

Lorsque vous utilisez un protocole HTTPS, la mécanique est identique à celle du HTTP à la seule différence que la communication entre votre ordinateur et le serveur du site visité est cryptée. Les données ne transitent donc pas “en clair”, ce qui évite tout risque d’écoute des données transmises par un pirate. Le risque en HTTP est qu’un hacker pourrait intercepter par exemple un mot de passe envoyé pour se connecter à votre place à votre compte.

Afin de sécuriser la connexion entre l’ordinateur de vos visiteurs et votre serveur, votre site Internet doit disposer d’un certificat SSL. Il s’agit d’un fichier disposant d’une clé de cryptage, d’une période de validité et de données d’identification de votre site. En présence d’un tel certificat sur votre site, un tunnel sécurisé est établi et votre site peut dialoguer avec ses visiteurs en toute tranquillité. En plus d’établir cette connexion, cela prouvera également au navigateur du visiteur que votre site est bien authentique.

Dois-je passer mon site en https ?

OUI, sans hésitation ! Tous les services en ligne utilisent maintenant ce protocole et les internautes commencent à y être sensibles. Autant dire que la récente mise à jour des navigateurs Chrome et Firefox va accentuer cette tendance en faisant passer des sites non dotés d’un certificat SSL pour “moins sûrs”. 

Ceci étant dit, inutile de paniquer à la fin de la lecture de cette page ! Certes, c’est une réalité à ne pas négliger, surtout pour les sites e-commerces, mais n’hésitez pas à contacter votre agence web Ginseng Web. Notre équipe se tient à votre disposition pour vous accompagner dans cette transition !

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez être contacté pour un expert ?

Budgéter un site web

Budgéter un site internet
Budgéter un site internet

Les différents postes de dépense à prendre en compte !

Avant toute chose : NON, il n’y a pas de budget type ! C’est comme sortir manger en ville : tout dépend du type de restaurant, du déroulé de la soirée et de l’ambiance. On dit aussi que :

Le coût d’un site internet est comme celui d’une voiture : tout dépend de ce que vous recherchez.

En effet, le coût de votre futur site dépendra de vos attentes, vos objectifs à atteindre, vos besoins et les différentes options que vous allez choisir. Si vous souhaitez mettre en ligne votre activité ou effectuer la refonte de votre site internet, voici les différents postes de dépense à prendre en compte pour réussir votre projet : Si vous souhaitez mettre en ligne votre activité ou effectuer la refonte de votre site internet, voici les différents postes de dépense à prendre en compte pour réussir votre projet.

1. Identité Visuelle

Rassemblez vos ressources : avez-vous déjà un logo, une palette de couleurs et typographie ? Disposez-vous d’éléments visuels qui pourront être utilisés sur le futur site ou faudra-t-il prendre des photos et réaliser des illustrations ?

Ensuite, posez-vous les bonnes questions, à savoir quel niveau de sur-mesure souhaitez-vous atteindre. Est-ce qu’un simple thème WordPress peut vous suffire ou avez-vous besoin d’un site sur-mesure ?

Une identité visuelle étudiée et maitrisée est un élément indispensable pour forger sa notoriété. Nous proposons la réalisation de votre identité visuelle pertinente et design accompagnée de la suite imprimable (carte de visite, plaquette commerciale, support de communication…).

2. L’architecture du site

L’architecture de votre site internet, c’est l’image même de votre société qui s’y reflète. Le design donnera le « LA » à votre site !

Il faut prendre en compte l’ergonomie, le parcours du futur utilisateur et plus précisément son expérience à travers votre site (= User eXperience). L’arborescence est donc un paramètre clé pour répartir au mieux toutes les pages de votre site. Il faudra déterminer la navigation idéale, les interactions en fonction du/des parcours souhaités du visiteur. Enfin le contenu juste pour un message clair sur chaque page du site.

L’UX est votre élément cible pour faire de votre site une passerelle vers vos objectifs : transformer les visiteurs en clients, partager l’information, créer une base de données, inviter à tester le service… Tout en offrant une expérience agréable et inoubliable à votre visiteur.

L’élégance d’un site ne doit servir qu’à la réussite de vos objectifs.Bien entendu, plus vous souhaiterez publier de contenus et de pages sur votre site, plus le budget nécessaire pour porter cette phase sera élevé €€€.>

Découvrez des milliers de Templates WordPress

3. Le contenu du site

Il s’agit du contenu ou style éditorial de votre site internet. Chaque mot choisi pour raconter votre entreprise conditionnera l’impact sur l’expérience du visiteur. Il s’agit donc de toucher directement votre cœur de cible. Si les contenus sont sans échos, peu percutants et non optimisés pour un bon référencement naturel, votre site internet passera à côté de votre audimat.

Ne vous improvisez pas directeur éditorial de votre site internet. Bien qu’il s’agisse de votre activité professionnelle donc de votre « bébé », il est souvent difficile d’entrevoir en tant que chef d’entreprise la meilleure des approches rédactionnelles pour parler de son entreprise. Le contenu éditorial est un des piliers fondateurs de la réussite de votre projet web qui vous démarquera des autres. Ce travail ne s’improvise pas et demande au minimum un accompagnement par un professionnel qualifié.

4. Les fonctionnalités et attentes techniques

Nombreuses sont les fonctionnalités techniques permettant à votre site internet d’être impactant et au service de vos objectifs. Qu’il s’agisse d’un simple site vitrine ou site marchand, vous pouvez ajouter :

Sans oublier les attentes techniques de votre site internet :

5. L’intégration ou la migration des contenus

S’il s’agit d’une refonte de votre site internet et que certains contenus de l’ancien site doivent être récupérés, il faudra opérer à une migration de contenus.

En revanche, pour un nouveau projet de site internet, une fois le contenu éditorial rédigé et validé par l’ensemble des intervenants du dossier, celui-ci devra être intégré sur le nouveau site et au bon endroit.

Cela demande du temps et surtout de l’attention. Il s’agit de coordonner graphisme et contenus sans perdre de vue l’expérience visiteurs.

6. Le Webmarketing

Créer ou refaire votre site ne suffira pas à attirer de nouveaux visiteurs.

Cela vous permettra d’améliorer sa capacité à convertir les visiteurs en clients et attirer de nouveaux visiteurs grâce à l’amélioration du contenus, le design ou encore le référencement amélioré).

Mais vous devez impérativement mettre en place des canaux d’acquisition pour faire venir les visiteurs jusqu’à votre site.

Les solutions sont nombreuses, et la meilleure combinaison dépend de vos objectifs et de vos ressources. Toutefois, il est important de les prendre en compte en amont dans votre budget.

Notre offre : pour quoi ?

Trop d’entreprises s’investissent entièrement dans la refonte de leur site et sont déçues de ne pas obtenir de résultats, faute d’avoir pris en compte le webmarketing dans leur budget.

Vous souhaitez mettre en ligne votre activité ou effectuer la refonte de votre site internet, pour gagner en visibilité, crédit et chiffre d’affaire, rencontrons-nous !

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez être contacté pour un expert ?

Logiciels de correction

Correcteur en ligne
Correcteur en ligne

Logiciels de correction orthographique à connaître

Nous passons notre temps à écrire. Qu’il s’agisse d’emails, de lettres ou rapports, de statuts sur les réseaux sociaux, d’articles de blog ou encore de mémos… Nous n’avons jamais autant écrit et portant, bien que l’orthographe et la grammaire jouent un rôle fondamental sur l’image de votre entreprise, nombreuses sont celles qui minimisent l’impact négatif qu’engendre un trop plein de fautes d’orthographes . Par ailleurs, une syntaxe maladroite rendra vite un texte incompréhensible, ce qui peut nuire à vos démarches professionnelles : prospection, fidélisation, recherche de partenariat…

Cela était sans compter sur la présence de nombreuses solutions en ligne. Il existe en effet de nombreux outils pour vous faciliter la rédaction. Car même après plusieurs relectures, une coquille peut passer à la trappe. Quant aux subtilités de la langue française, elles sont tellement nombreuses, qu’il est normal d’en omettre certaines.

LanguageTool

En première position, ce logiciel d’une extrême simplicité ! Dès la page d’accueil, vous disposez d’une fenêtre dans laquelle vous devez copier/coller votre texte. L’outil surligne les mots ou signes de ponctuation qui présentent un problème. En cliquant dessus, vous aurez une explication sur la faute constatée et vous pourrez la corriger. Et pour les multilingues, la solution propose des corrections en allemand, anglais, italien, japonais, russe, polonais, espagnol et même en breton.

Enfin, sachez que cet outil se décline aussi en plugin OpenOffice et en extension Google Chrome. Cette dernière vous permet de corriger automatiquement les textes que vous tapez dans le web : statut Facebook, email, recherches Google…

Pour commencer dès maintenant à ne plus faire de fautes d’orthographes avec LanguageTool, c’est par ICI.

Bon patron

Même concept que pour LanguageTool : simple et efficace. Par contre, vous ne pourrez corriger que des textes en français. Cependant, l’outil propose un dictionnaire anglais-français

L’outil Bon Patron surligne vos fautes en rouge. Impossible de les louper ! Vous disposerez aussi d’une explication et d’une aide pour les corriger au mieux. De plus, le logiciel pousse la réflexion puisqu’il vous demande si la personne qui emploie le « je » est un homme ou une femme, afin de vous proposer une correction adaptée.

Pour commencer dès maintenant à ne plus faire de fautes d’orthographes avec Bon Patron, c’est par ICI.

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez être contacté pour un expert ?

Comment créer du bon contenu pour générer des leads BtoB ?

Comment créer du bon contenu pour générer des leads BtoB ?

Avant d’aller plus loin, retour sur une notion clé : le SEO.

Le Référencement naturel ou SEO(pour Search Engine Optimization) est un ensemble de techniques pour optimiser la visibilité d’une page web dans les pages de résultats de recherche. Ces techniques cherchent à améliorer la compréhension par les robots d’indexation de la thématique et du contenu d’une ou de l’ensemble des pages d’un site web et à augmenter son trafic naturel.

Le SEO permet donc de faire apparaître et rendre plus visible un site Internet dans les résultats des moteurs de recherche, sur des expressions clé données et donc générer des visites ciblées en profitant des sources de trafic les plus importantes sur le web : les moteurs de recherche et en particulier Google.

L’objectif est d’améliorer le positionnement d’une page web dans les pages de résultats de recherche sur des mots-clés ciblés (selon les thèmes principaux du site). On considère que le positionnement d’un site est bon lorsqu’il est positionné (classé) dans la première page des résultats de recherche, dans l’une des dix premières réponses d’une recherche sur des mots-clés correspondant précisément à sa thématique.

Définissez un client type en créant un persona

Commencez par définir les personas de vos clients types avant de vous lancer dans la création des contenus. En définissant clairement pour qui vous rédigez, vous améliorez la pertinence des sujets et des propos que vous utilisez.

De l’information utile

Votre client cible cherche à répondre à des questions concernant des problématiques professionnels et personnelles. Aussi, vos contenus doivent répondre à ses interrogations. Plus votre contenu sera utile, plus il attirera un maximum de personnes cibles. Stimulez leur engagement en prenant leur e-mail et ensuite, seulement, commencez à leur parler de votre entreprise.

Créez des études de cas

Décrire les raisons qui ont poussé vos clients à vous faire confiance, les solutions que vous avez proposées et les résultats que vous avez obtenus, permettra à votre audience de pouvoir s’identifier à vos clients et renforcera sa confiance en vous. Plus votre portfolio est divers et varié, plus votre audimat sera pluridisciplinaire.

Répondez aux questions de vos cibles

Ou le principe du “Answer the public”

Vous souhaitez créer une véritable connexion avec votre audimat ? Répondre à leur question et résoudre leur problématique est un excellent moyen d’attirer leur attention.

Choisissez des questions précises, et soyez le plus explicite possible. N’hésitez pas à accompagner vos arguments de contenus médias tels que des vidéos, des images tirées de votre bibliothèque professionnelle, mais aussi du son. C’est notamment un excellent moyen d’enrichir votre référencement.

Dites quelque chose de nouveau

En créant du contenu que les gens n’ont pas l’habitude de voir, vous gagnerez l’attention de vos clients.

Ce n’est pas facile de dire de nouvelles choses. Mais vous pouvez faire des associations d’idées en faisant de la veille concurrentielle, en utilisant vos données, les études de cas de vos clients, et vos différentes expériences.

Positionnez vous en tant qu’expert

En étant régulier dans votre approche de créations de contenus riches, vous améliorerez votre SEO, mais surtout votre légitimité en tant qu’acteur sur du marché concerné. Vos visiteurs auront plus de faciliter à s’engager avec vous et devenir un lecteur fidèle, avant un potentiel client.

Citez des sources

N’hésitez pas à citer vos sources d’informations afin de gagner en crédibilité et légitimité. Cela inclut une veille marketing qui vous permettra d’obtenir des informations actuelles, à l’inverse d’informations trop vieilles ou obsolètes remettraient en cause la pertinence d’un contenu.

N’oubliez pas de relire

Les fautes d’orthographe peuvent nuire à votre image de marque. Pensez à vous relire. Vous pouvez aussi utiliser des logiciels de correction orthographique ou impliquez des correcteurs dans votre processus de création de contenu.

Soyez régulier

Maîtrisez votre fréquence de publication pour arriver à créer des habitudes avec votre audience. Vous aiderez aussi les moteurs de recherche à apprécier votre site. Il vaut mieux partager une à deux publications par semaine que quatre en début de mois.

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez être contacté pour un expert ?